Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mystic Mountain

Publié le par flo-et-calou

Aujourd'hui c'est la pluie !!!

Une éclaircie et une grosse averse et on recommence. Nous avions prévu une sortie dans une succession de cascades en montagne mais là c'est pas possible !

Il ne fait pas froid et nous sommes installé confortablement à l'hôtel avec une jolie terrasse où nous pouvons nous installer à l'abri. J'en profite pour commencer à trier les photos du 4 juin.

Mystic Mountain

Avant de partir d'Ocho Rios, nous avons été à Mystic Moutain. On grimpe par un télésiège offrant une belle vue sur la baie, au dessus de la forêt luxuriante. C'est en mode petite vitesse et nous profitons de la belle vue.

A l'arrivée, le site est bien entendu touristique avec des animations pour les enfants, mais il faut bien justifier le prix exorbitant (47 $ juste pour le télésiège, 69 $ avec le bob !).

Il y a par contre une expo intéressante sur les personnalités ayant marqué le pays, tant sur le plan historique que sportif avec une belle place pour Bob évidemment. Seulement en anglais par contre.

Une vitrine est consacrée à l'équipe jamaïcaine de bobsleigh aux jeux de Calgary en 1988 qui a ensuite inspirée le film Rasta Rocket.

Puis nous avons fait la descente en bob à travers la forêt. Nous aurions aimé que ce soit un peu plus long mais c'était très sympa dans ce cadre naturel.

Vous allez voir comme la nature était belle !!!

Le soleil est revenu dans après midi et nous avons pu en profiter sur un petit coin de sable en bordure de la baie. 

Pour vraiment se baigner, ça faisait un peu vase à Chatellaillon mais elle était chaude. 

Ce qui est compliqué c'est qu'il y a peu de belles plages et qu'elles sont soient privées, soit payantes. Le sud semble plus sauvage, nous l'espérons aussi plus accessible.

Nous avons fait une sieste au soleil et c'était bien agréable !

Mystic Mountain
Mystic Mountain

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

Port Antonio

Publié le par flo-et-calou

Découverte de Port Antonio cet après-midi. Cette petite ville est animée et nonchalante à la fois, lovée autour de 2 baies, est très agréable.

Elle acquis une renommée lorsque Eroll Flynn découvrit le coin après le naufrage de son voilier. Il aima tant ce endroit qu'il y acheta une île et de nombreuses terres.

Les photos sont un peu sombres mais nous étions en fin d'après-midi et le beau soleil a été rattrapé par des averses passagères.

 

Port Antonio
Port AntonioPort Antonio

Dans la ville, KFC et différents "King Machin Chose" se sont ici aussi imposés avec les éternelles barquettes qui terminent ... dans la rue

Port Antonio

La plus petite des baies abrite une jolie marina, la Marina Eroll Flynn, où il est très agréable de se promener.

Nous avons rencontré des écoliers sortant de l'école avec les jolis uniformes, héritage britannique oblige.

Port Antonio
Port Antonio
Port Antonio

Nous avons rencontré des écoliers sortant de l'école avec les jolis uniformes, héritage britannique oblige.

Port Antonio
Port AntonioPort Antonio

Et Ronaldo a improvisé une partie de foot avec quelques copains. 

Port Antonio
Port Antonio

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

En route vers Port Antonio

Publié le par flo-et-calou

Nous avons pris ce matin la route côtière vers l'est pour rejoindre Port Antonio.

Nous en avions pour 1 h 30 à peine, la route était belle puis stop, une longue file de voitures arrêtées. Nous patientons puis demandons ce qu'il se passe. Une personne est décédée, visiblement pas très naturellement, et il y a la famille sur la route et la police partout nous dit-on. On ne peux pas avancer et on nous dit que ça risque d'être long.

En route vers Port Antonio

Nous regardons la carte et prenons l'option de contourner par la montagne plutôt que d'attendre sans avoir aucune idée du temps que nous resterions là.

Notre périple fut long, sur des routes très chaotiques qui nous ont rappelé des souvenirs péruviens mais les paysages valaient le détour. Des forêts à perte de vue, des routes tortueuses traversant de minuscules villages.

En route vers Port Antonio
En route vers Port Antonio
En route vers Port Antonio
En route vers Port Antonio
En route vers Port Antonio

La route version piscine ou traversée de lit de rivière. Cette dernière guidée par le gars qui lave sa voiture dedans !

En route vers Port Antonio
En route vers Port AntonioEn route vers Port Antonio

Non, non, vous n'avez pas cliqué par erreur sur l'onglet "Inde" !! des vaches aussi !

En route vers Port Antonio

La conduite a été bien sur un peu fatigante pour Calou, il faut tout de même être assez attentionné.

Mais notre petit "4 X 4 mobile" a été à la hauteur de la situation !!

En route vers Port Antonio

En redescendant vers la mer, nous avons traversé une vallée de cultures de bananiers et de cocotiers. Toujours ce vert luxuriant.

En route vers Port AntonioEn route vers Port Antonio

Nous avons rejoint Port Antonio en longeant la côte. Le bleu de la mer est magnifique mais ici aussi les notions primaires de respecter la planète sont illusoires.

Ce n'est pas la première fois que nous le constatons avec regret mais c'est amer constat.

Qui plus est, ils ont l'air d'avoir ce modèle américain en exemple avec le 100 % emballage plastique à emporter. 

Il y a bien sur les zones des resorts qui sont nickel mais ce ne sont pas ces endroits que nous sommes venus découvrir.

En route vers Port AntonioEn route vers Port Antonio
En route vers Port Antonio
En route vers Port Antonio

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

Nine Mile

Publié le par flo-et-calou

Nous avons quitté ce matin le bord de mer pour filer vers la montagne.

Une partie de la route, durant environ 5 km a été construite sur le lit d'une ancienne rivière et planté à la fin du siècle dernier de centaines d'espèces de fougères. La végétation est très dense et forme un tunnel vert ou la lumière a du mal à filtrer.

Cependant, bien que le site soit classé, la fréquentation de la route appauvrit ce réservoir botanique unique.

Nine Mile

La route continue en montagne sur des kilomètres dans des paysages de forêt très verts. A certains endroits, on pourrait se croire dans certains endroits des Alpes si ce n'est les bananiers qui apparaissent ça et là.

Nine Mile
Nine Mile
Nine Mile
Nine Mile

Puis nous arrivons dans un tout petit village, perdu comme plusieurs en pleine montagne, si ce n'est que celui-ci est plus animé. C'est là qu'est né Bob Marley et qu'il y est enterré.

C'est bien sur touristique et on ne peut y circuler qu'en visite guidée.

Très folklore local, le guide qui prend en charge un groupe commence part distribuer des pétards, l'odeur ambiante est sans équivoque.

Nous avons fait notre tour seuls jusqu'au mausolée. Un gardien rasta nous a dit qu'on ne pouvait y rentrer seuls. Nous avons donc dit que nous attendrons un groupe mais on s'est mis à discuter et il est resté avec nous à nous raconter encore et encore.

Nous n'étions que tous les 3 alors que les groupes étaient d'une vingtaine de personnes.

 

Nine Mile
Nine Mile
Nine Mile
Nine Mile

Nous avons donc refait le tour avec lui et appris beaucoup de choses.

Bob Marley est donc né ici dans la maison de ses grands-parents. A l'âge de 6 mois, il est parti vivre une centaine de mètres plus haut avec sa maman dans une petite maison.

Autour de ces 2 maisons on été bâtis d'autres bâtiments afin de pouvoir créer un site dédié à l'artiste.

A côté de la petite maison, se trouve son mausolée de marbre où il est enterré. Avec lui, un pétard, une Gibson, un ballon de foot, une bible, une perruque faite avec ses dreads. Son frère, tué par la police à Miami a été enterré avec lui quelques années plus tard.

Le mausolée est fait de marbre qui a été offert par l'Italie où il avait donné un concert extraordinaire.

Non loin, un autre mausolée où est enterrée sa maman.

On ne peut bien sur pas photographier à l'intérieur. Beaucoup d'objets et de photos entourent de caveau.

Son lit d'enfant dans la petite maison.

Nine Mile

Le mausolée au fond et la petite maison sur la droite.

Nine Mile

Ce qui nous a paru au premier abord comme un attrape touriste nous a finalement laissé un très bon souvenir avec l'échange que nous avons eu avec ce gardien.

Nous lui avons parlé de Mathias et il nous a dit rêver d'avoir un visa qui lui permettrait d'aller en Afrique.

Nine Mile

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

Ocho Rios

Publié le par flo-et-calou

Nous voici arrivés à Ocho Rios, encore un peu plus vers l'est sur la côte.

Le centre de la ville est concentré d'une rue principale et de quelques rues autour du marché. 

L'entretien de la voirie a depuis longtemps été abandonnée. Les vendeurs de rues déballent leurs étals de fortunes ça et là.

Les magasins sont regroupés par rues, celle des fournitures en bâtiments, celle des coiffeurs, celle des fringues...

Ocho Rios
Ocho Rios

Il y a partout des petits centres commerciaux qui regroupent petits supermarchés et petites boutiques.

Les légumes sont vendus déjà emballés avec le prix du sachet mais en petites quantités, 2 pommes de terre, 3 tomates etc ....

Certains de ces centres commerciaux sont situés près des débarcadères des HLM flottants, il y en avait 2 aujourd'hui. Ils débarquent en grappes et envahissent les boutiques. 

Ocho RiosOcho Rios
Ocho Rios
Ocho Rios

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

Falmouth

Publié le par flo-et-calou

Nous avons pris la route ce matin vers l’ouest. La route A 1, qui n’a rien d’une autoroute longe la côte.

 

Nous nous étions fait un thé avant de partir mais il a fallu trouver un petit déjeuner. Nous nous sommes arrêtés à Falmouth mais le peu que nous avons trouvé était des petits déjeuners jamaïcains. Nous n’avons pas encore compris exactement en quoi il consistait, semble-t-il à base de morue cuit avec des légumes inconnus. Nous voulions demander des explications mais la serveuse ne nous a même pas demandé ce que nous voulions. Nous avons donc improvisé dans une supérette et pris ce frugal en-cas sur les marches de ce joli bâtiment municipal dont nous reparlerons.

 

Falmouth
Falmouth

Cette petite ville accueille des HLM flottants qui déversent leur lot de touristes le temps d’une courte ballade dans un petit marché de souvenirs « Made in China » puis retour à bord. Tout ce qu'on aime !!!!

Falmouth

Nous avons fait un petit tour en ville puis au moment de repartir, notre voiture avait un sabot que nous pouvions faire retirer moyennant 2 500 $ jamaïcains (17 €). Afin de payer l’amende, nous sommes retournés dans le joli bâtiment jaune. Nous avons expliqué à l’agent que nous arrivions et que nous ne savions pas qu’à cet endroit (parce que c’était vraiment une place), il était interdit de se garer. Il semblait compréhensif et a interrogé son chef qui est resté inflexible.

Nous sommes donc allés à un guichet pour payer, en soit le montant n’était pas plus élevé qu’en France. La demoiselle prend les sous et me fait un reçu (papier/crayon), pas d’informatique. Nous retournons voir l’agent et là je m’aperçois que le reçu mentionnait un nom fantaisiste qui n’avait rien à voir avec le mien. Je demande des explications et ils essaient de me dire que ça n’a pas d’importance !! Je lui dis qu’ils sont entrain de me faire payer le PV d’un autre et j’exige qu’elle rectifie. Elle rajoute mon nom après le fantaisiste. Je lui prends donc son stylo, son carnet à souche et je raye le nom en question soigneusement.

Je me suis mal garée, je veux bien payer mais pas qu’ils se servent de moi pour faire sauter leurs PV.

 

 

Falmouth
Falmouth
Falmouth

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

Jamaica

Publié le par flo-et-calou

Nous sommes un peu en retard pour ce premier article mais la fatigue du voyage et la tempête depuis notre arrivée nous a un peu perturbée.

 

Revenons à Paris. Première expérience avec une compagnie américaine. Plutôt que le guichet, une hôtesse nous invite à utiliser une borne pour s’enregistrer. C’est surement bien mais Dame robot ne veut pas reconnaître mon passeport, on essaie à nouveau et finalement ça fonctionne mais elle nous attribue des places certes sur la même rangée mais à l’opposé. Nous allons donc à un guichet en se disant que l’humain serait plus « humain » que la machine…. Eh bien non ….. si on veut des places côte à côte, il en reste mais elles sont payantes (150 $ par personne !!) . Nous gardons donc nos places attribuées par la machine et c’est là qu’elle nous propose de partir le lendemain car il y a du surbooking et ils cherchent des volontaires qui moyennant 800 $ et les frais d’hébergement et de restauration pris en charge, acceptent de partir le lendemain. Je lui demande si elle aimerait passer son premier jour de vacances à Roissy et elle nous donnent nos boarding pass. Dans l’avion, je trouve à échanger ma place avec une dame à qui on a attribué une place éloignée de sa fille. Ma place la rapproche un peu et Calou et sommes quand même côte à côte avec seulement le couloir qui nous sépare.

Le vol se passe bien, les sièges sont confortables, le repas est bon mais le service bien moins luxueux et l’offre bien moins riche que sur nos compagnies préférées, les asiatiques et surtout les arabes.

Nelly, j’ai une grosse pensée pour toi mais la cuillère est en plastique même pas siglée….. je la laisse.

 

Escale à Philadephie que nous redoutions un peu mais tout s’est bien déroulé et nous avons eu le temps de manger une salade et de profiter du Wifi qui « déménage » !!!!

Il y a partout des espaces avec des tablettes à chaque place. Tu commande tes conso, tu regarde internet, Calou est sauvé… regardez la photo et tu suis ton vol. Pratique, nous découvrons que le notre partiras d’une porte complètement à l’opposé.

Jamaica

On essaie de dormir durant le second vol car de toutes façons, c’est regime sec ou moyennant finances !

 

Arrivés sans encombres à Montégo Bay, Jamaïque. La sortie s’est fait très vite, il n’y avait que très peu de monde dans cet aéroport viellot ressemblant beaucoup à l’ancien de Denpasar.

 

A la sortie, comme il faisait déjà nuit, nous avions demandé à l’hôtel de venir nous chercher. Point de Touvron sur les rares pancartes.

Nous avons donc trouvé un taxi dans une douce chaleur humide et chaude et déjà du Reggae pour que nous sachions bien où nous avions atterris.

 

Nous nous sommes couchés en arrivant et au lever ce matin, le vent sifflait comme la veille dans les palmiers et le ciel était gris.

 

L’hôtel pas terrible ne fait pas de petit déjeuner, le petit bar aperçu à côté hier soir est fermé.

 

Nous trouvons quelques locaux pour nous indiquer un petit supermarché plus loin où nous trouvons un adaptateur (prises US) et où nous pouvons changer un peu d’argent. L’Euro n’est pas une monnaie très convoitée. Mis à part le $ Jamaïcain, il n’y a que la $ américain qui permette de payer en espèces.

 

Mais toujours pas de petit déjeuner. Ill est vrai que c’est dimanche.

 

Nous avions décidé le matin de louer une voiture car les transports locaux ne semblaient pas très nombreux. Retour donc vers l’aéroport où nous trouvons notre bonheur mais il va falloir être vigilant, conduite à gauche et boite auto.

 

Mais toujours pas de petit déjeuner ou de déjeuner vu qu’il est 13 h !

 

Nous faisons un tour dans le centre de Montaigo Bay, KFC, Burger King mais nous faisons de la résistance, « nous pas touristes américains »

 

Sur la place, un hommage à Sam Sharpe, un pasteur esclave qui a pris la tête d'une rébellion  à Noël 1931. Il fut arrêté et pendu sur cette place qui porte son nom.

 

Jamaica

Sur le chemin du retour, nous mangerons une pizza dans un petit centre commercial agencé autour d’une place agréable avec toujours un air de Reggae.

 

JamaicaJamaica

La tempête déchaine la mer qui est pourtant belle et nous étudions un peu la carte et la météo. Les prévisions ne sont pas très optimistes aussi nous avons décidé de suivre les directions où ils annonçaient un peu de soleil et de voir au jour le jour. Avec la voiture, nous n’avons pas de contraintes.

 

 

Jamaica

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

La valise de notre voyage de noces

Publié le par flo-et-calou

La valise de notre voyage de noces

Et oui, nous revoilà dans les valises !!!!

Mais celle-ci est particulière. Elle a été décorée par mes soins mais remplie par tous nos proches que nous avions réunis autour de nous le 4 juin dernier.

Pour nos 30 ans de mariage, nous avions choisi de renouveler nos voeux dans une cérémonie émouvante suivie d'une journée partagée dans la joie et la bonne humeur.

Nous avons passé beaucoup de temps pour préparer cette journée mais c'est votre présence qui a fait qu'elle restera pour nous un inoubliable souvenir de rires et d'émotions.

La valise de notre voyage de noces

Il y a 30 ans, nous étions de jeunes parents et nous n'avions pas les moyens de faire un voyage de noces.

C'est donc aujourd'hui qu'avec cette valise nous allons nous le faire ce voyage de noces. A l'heure ou ce message sera publié, nous serons à bord d'un avion pour la Jamaïque.

Nous espérons que le WIFI sera assez performant pour que nous puissions partager ce voyage avec vous au jour le jour à travers ce blog.

Et nous emportons toutes vos photos de cette belle journée et allons essayer de prendre le temps de trier et de réaliser un joli album de souvenirs.

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

Au revoir Gwada

Publié le par flo-et-calou

Eh bien, nous écrirons une nouvelle fois une dernière page comme a chaque fois.

Nous avons profité de cette dernière journée à la plage de la Perle à profiter du soleil et de la baignade.

Au revoir Gwada
Au revoir Gwada

Et comme à chaque fois, nous attendons d'avoir pu nous faire notre opinion avant de la partager avec vous.

On nous avait tant dit de belles choses sur l'île et de moins belles sur ses habitants.

Eh bien non, nous n'avons pas eu la chance de tomber sur des guadeloupéens gentils, rieurs et soucieux de bien nous accueillir par hasard. Nous les avons juste abordé comme nous le faisons d'habitude à l'étranger et ils nous ont accueillis avec naturel et gentillesse. Ils sont chez eux et nous avons été attentifs à être demandeur d'apprendre d'eux et ils ont su y répondre avec attention. 

L'île est magnifique. Nous n'avons pas vu tout ce que nous aurions voulu, nous avions besoin de repos et avons été un peu malade. Mais nous n'avons eu que 15 jours !!

Le climat est parfait. Avec 28 ° la journée et une mer à 26°, ça n'était ni trop, ni trop peu. Il n'y a pas cette lourde humidité de l'Asie et il n'y a pas de tchak tchak !!!! parfait pour moi.

Il y a bien sur un petit manque de dépaysement du fait que nous restons malgré tout en France mais une France tout en couleurs qui prend le temps de vivre et c'est très agréable.

 

Au revoir Gwada

Publié dans Guadeloupe

Partager cet article

Repost0

Le Grand Cul-de-Sac Marin

Publié le par flo-et-calou

Cette réserve naturelle, classée réserve mondiale de la biosphère par l'Unesco est fermée par une barrière de corail de 27 km de long, la plus longue des Antilles.

Nous avons rejoins les différents sites avec un petit groupe de 10 personnes, en bateau.

 

Le Grand Cul-de-Sac  Marin
Le Grand Cul-de-Sac  MarinLe Grand Cul-de-Sac  Marin

Première escale sur une épave qui repose au fond depuis 1965. Ce petit bateau avait quitté la côte pour tenter d'échapper à un cyclone. Il n'a pas été bien loin.

Le Grand Cul-de-Sac  Marin
Le Grand Cul-de-Sac  Marin
Le Grand Cul-de-Sac  Marin
Le Grand Cul-de-Sac  Marin

Puis, nous avons été nager au dessus de coraux dans une eau transparente et peu profonde. Il y avait de grosses étoiles de mer avec des branches larges et courtes, bien différentes de chez nous. Mais comme il y a toujours un bug, je ne retrouve pas les photos.

Le Grand Cul-de-Sac  MarinLe Grand Cul-de-Sac  Marin
Le Grand Cul-de-Sac  MarinLe Grand Cul-de-Sac  Marin

La mangrove était magnifique avec des palétuviers rouges. Les poissons viennent pondre entre les racines.

Cet arbre pousse dans les eaux saumâtres, mélange d'eau de mer et d'eau douce, qui constitue l'eau du lagon.

Le Grand Cul-de-Sac  MarinLe Grand Cul-de-Sac  Marin
Le Grand Cul-de-Sac  MarinLe Grand Cul-de-Sac  Marin

L'îlet aux oiseaux est assez curieux. Des centaines d'oiseaux dont des pélicans sont perchés sur les branches alors que dans l'autre îlet tout proche, il n'y en a pas. Il est interdit de s'approcher pour respecter leur équilibre.

Le Grand Cul-de-Sac  Marin

Nous avons bien profité du soleil et dégusté l'éternel planteur à bord avant de rentrer.

Le Grand Cul-de-Sac  Marin

Publié dans Guadeloupe

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>