Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Centre spatial guyanais

Publié le par flo-et-calou

 

Situé sur un terrain de 700 km2 appartenant au CNES, le centre spatial guyanais  est un centre de recherche spatiale et une base de lancement française et européenne.

À la suite de l'indépendance de l'Algérie et des accords d'Evian en 1962, le CNES est dans l'obligation de quitter la base de lancement de Hammaguir en 1967.

Au total, quatorze sites sont étudiés situés dans les départements d'outre-mer et dans des pays étrangers comme le Brésil ou l'Australie. 

La Guyane n'est pas sujette aux tremblements de terre et aux cyclones. La proximité de l'Equateur et sa grande façade maritime en font un lieu idéal pour les lancements. De plus, en tant que partie intégrante du territoire français, La Guyane présente également l'avantage de la stabilité politique. Le premier ministre de l'époque, Georges Pompidou, suit les recommandations du CNES et le 14 avril 1964 fait passer un arrêté ministériel établissant le Centre spatial guyanais à Kourou.

Sa mise en service date de 1968. Le premier lancement a eu lieu le 9 avril 1968 avec la fusée Véronique.

La base est gérée conjointement par le CNES (son propriétaire), Arianespace et l'ESA, l'Agence Spatiale Européenne.

C'est un lieu hyper sécurisé. Un badge nous est remis contre une pièce d'identité valide. La visite se fait en groupe et les déplacements entre les sites se font en car.

Le Centre spatial guyanais
Le Centre spatial guyanaisLe Centre spatial guyanais

 

La visite est gratuite car selon les moments, il sera possible d'accéder ou pas à certains sites. Les autorisations sont délivrées à l'instant T.

Ariane V a une capacité d'emport de 9,6 tonnes en orbite géostationnaire.

Le centre de lancement d'Ariane 5 dont le toit est en partie blindé
Le centre de lancement d'Ariane 5 dont le toit est en partie blindéLe centre de lancement d'Ariane 5 dont le toit est en partie blindé

Le centre de lancement d'Ariane 5 dont le toit est en partie blindé

Le bâtiment d'intégration lanceur (BIL) dans lequel sont assemblés verticalement sur la table de lancement les éléments des lanceurs Ariane 5.

Au loin, le bâtiment d'assemblage final (BAF) de 90 mètres de haut sans lesquels sont assemblés les satellites, l'adaptateur, la coiffe et la fusée. 

Ensuite, la fusée rejoindra son pas de tir sur deux rails, écartées de 21 mètres et tirée par un camion a la vitesse de 5 km/h sur une distance de 2,8 km. 

Le Centre spatial guyanais
Le pas de tir d'Ariane 5
Le pas de tir d'Ariane 5

Le pas de tir d'Ariane 5

Complétant Ariane V, deux nouveaux ensembles de lancement destinés à de nouveaux types de fusée sont introduits:

Vega dont la capacité d'emport de 1,5 tonne en orbite basse.

Le pas de tir de Véga

Le pas de tir de Véga

Soyouz dont la capacité d'emport est de 3 tonnes en orbite géostationnaire.

Les différents morceaux de la fusée sont fabriqués en Russie et acheminés par bateaux depuis Saint Petersbourg.

Contrairement à Ariane ou a Véga, Soyuz est assemblée à l'horizontale et relevée à son arrivée sur le pas de tir.

Sa conception a eu lieu durant la guerre froide et un bâtiment horizontal de 90 m de long passait beaucoup plus inaperçu que s'il avait été à la vertical.

La zone de lancement comporte une fosse de 27 m de profondeur, comme à Baïkonour, pour évacuer les gaz moteurs
La zone de lancement comporte une fosse de 27 m de profondeur, comme à Baïkonour, pour évacuer les gaz moteurs

La zone de lancement comporte une fosse de 27 m de profondeur, comme à Baïkonour, pour évacuer les gaz moteurs

Avec ces 3 lanceurs, l'agence spatiale européenne peut satisfaire l'ensemble de la clientèle.

Commercialement, le prix du lancement d'un satellite est calculé par rapport à son poids.

Nous terminerons la visite par la salle Jupiter qui permet d'accueillir les opérateurs jouant un rôle dans la chronologie du lancement mais aussi les invités et les journalistes.

Le Centre spatial guyanais
Le Centre spatial guyanais

C'était très intéressant d'en connaitre un peu plus sur cet univers assez complexe. Le guide était très agréable et sa présentation bien adaptée aux néophytes.

Publié dans Guyane

Partager cet article

Repost0

Petit tour à la campagne

Publié le par flo-et-calou

Aujourd'hui, nous allons visiter le centre spatial à Kourou. Pour vous faire patienter, petit tour à la campagne où les petits villages tranquilles se succèdent. L'église a un rôle important, les guyanais étant très croyants.

Petit tour à la campagne
Petit tour à la campagnePetit tour à la campagne

L'eau fait partie indéfectiblement de la vie quotidienne en Guyane. Les fleuves et rivières sont partout et prendre la pirogue est un moyen de transport comme un autre.

Les enfants de Guyane : Le guyanais, le Hmong, l'amérindien et le métropolitainLes enfants de Guyane : Le guyanais, le Hmong, l'amérindien et le métropolitain
Les enfants de Guyane : Le guyanais, le Hmong, l'amérindien et le métropolitain

Les enfants de Guyane : Le guyanais, le Hmong, l'amérindien et le métropolitain

Petit tour à la campagne
Petit tour à la campagne
Petit tour à la campagne
Petit tour à la campagnePetit tour à la campagne

Publié dans Guyane

Partager cet article

Repost0

Le zoo de Guyane

Publié le par flo-et-calou

Le zoo de Guyane

Le zoo de Guyane héberge 75 espèces d'animaux tous présents sur le territoire. 

Un centre de soin permet de recueillir et de soigner les animaux blessés qui peuvent y être amenés ou ceux, domestiqués et abandonnés.

Un parcours conopée de 13 ponts de singe permet de traverser la forêt.

Cet article sera donc une promenade en photos.

Les tortuesLes tortuesLes tortues

Les tortues

Le zoo de Guyane

Le caïman qui vit en Amérique du sud à la différence de l'alligator qui vit au sud des Etats-Unis. Tous deux ont un museau plus court et plus large que le crocodile qui lui, vite Afrique, Asie et en Australie.

Le caïmanLe caïman

Le caïman

Le zoo de GuyaneLe zoo de Guyane
Les aras
Les aras

Les aras

Le jaguar
Le jaguar

Le jaguar

Le puma

Le puma

Le toucan
Le toucan

Le toucan

Les singesLes singes
Les singesLes singes

Les singes

L'Albizzia est ici un arbuste avec des feuilles plus petites que chez nous. On le trouve en pousse libre mais ils le taille également en haie.

Le zoo de GuyaneLe zoo de Guyane
Le fourmilier

Le fourmilier

l'ibis rouge
l'ibis rougel'ibis rouge

l'ibis rouge

Le zoo de GuyaneLe zoo de Guyane
Le zoo de Guyane
La harpie féroce est le plus grand et le plus puissant rapace de la forêt tropicale, sont envergure peut atteindre 2 m.

La harpie féroce est le plus grand et le plus puissant rapace de la forêt tropicale, sont envergure peut atteindre 2 m.

Le zoo de GuyaneLe zoo de Guyane
Le zoo de Guyane
Le zoo de Guyane
Les iguanes

Les iguanes

Le cochon bois ou pakira

Le cochon bois ou pakira

Le zoo de Guyane

Je pensais que les calebasses étaient toutes de la grosseur d'un saladier comme celle que j'ai à la maison. Mais non !

Les fruits du calebassier sont cueillis quand ils atteignent la grosseur voulue et sont séchés avant d'être décorés. Je voudrais en trouver des naturels, je vais essayer de voir ça.

Le zoo de Guyane
Le zoo de GuyaneLe zoo de Guyane

Publié dans Guyane

Partager cet article

Repost0

Chicago and Co

Publié le par flo-et-calou

Chicago, Little Bagdad, Bambou, La piste Tarzan.....

Certains quartiers de Cayenne sont habités par des Brésiliens ou des Surinamiens (le Surinam est l'ancienne Guyane hollandaise). Ces deux pays ne sont séparés de la Guyane que par une rivière ( une à l'est pour le Brésil et à l'autre à l'ouest pour le Surinam) et il est facile de les traverser et d'entrer en France.

Ces quartiers, guettos construits de baraquement en tôles ondulés sont bien sur assez dangereux et nous n'y avons fait qu'une "visite" depuis la voiture.

La curiosité ce sont les boites aux lettres. Nous sommes tout de même en France et il subsiste quand même une certaine organisation administrative !

Chicago and Co
Chicago and Co
Chicago and CoChicago and Co
Chicago and Co
Chicago and Co
Chicago and Co
Chicago and Co
Chicago and Co
Chicago and CoChicago and Co
Chicago and CoChicago and CoChicago and Co

Publié dans Guyane

Partager cet article

Repost0

Cacao

Publié le par flo-et-calou

 

Aujourd’hui, direction Cacao. Le village tire son nom d’une ancienne plantation de .. cacao bien sur.

C’est un village peuplé de Hmongs. Ce peuple, arrivé du Laos en 1977, a été chassé de son pays pour avoir servi dans les rangs de l’armée française à l’époque de la bataille de Dien Bien Phu en 1954 et ensuite sous les ordres de l’armée américaine durant la guerre du Vietnam. Ils étaient considérés comme traitres par le régime communiste.

Cacao
Cacao
Cacao
Cacao

C'est une population d'agriculteurs. Quand ils sont arrivés, le Conseil général leur a proposé des terres autour de ce village et à force de travail acharné, ils produisent actuellement une grande partie des fruits et légumes consommés sur le littoral.

Tous les dimanches, a lieu un marché animé ou se vend artisanat inspiré du Laos, nourriture asiatique, végétaux.

Cacao
Cacao
Cacao
Cacao

Nous avons mangé dans le marché, ça ressemble au marchés d'Asie sauf qu'ici les toiles cirées sont en madras !

Côté dessert, il n'y en a qu'un mais Geneviève ayant déjà testé ne nous l'a pas conseillé :

- graines de basilic

bolée de chateigne (je vous l'écris comme sur l'étiquette) d'eau

- perle de tapioca

Cacao
Cacao
Cacao
Cacao

Nos aventures de la journée ne sont pas finies mais pour nous nous il est 23 h alors si vous voulez avoir de quoi lire, je m'arrête là pour ce soir.

Publié dans Guyane

Partager cet article

Repost0

Guyane

Publié le par flo-et-calou

C'est accompagnée de Cassandre, le fille de Geneviève que je m'apprête à rejoindre des contrées plus propices à mes douleurs en cette saison bien maussade.

Après le réveil à 4 h, le train au départ de La Rochelle dans le froid, une arrivée à Paris dans le gris, le crachin et le froid encore plus intense nous avons rejoins Orly.

Comme il faut bien que ce récit ne soit pas trop monotone, au moment de passer à l'embarquement, j'avais perdu mon passeport. Demi tour et après quelques investigations, Cassandre a eu l'idée que je l'aurai peut-être laissé sur le comptoir à l'enregistrement. Bingo !! Ouf !! on est bon.

Vol sans souci. Air Caraïbes ne rivalisera jamais avec les compagnies arabes ou asiatiques mais j'avais déjà testé.

Arrivées à la tombée du jour et cette chaude moiteur tropicale qui font s'envoler en un instant les douleurs revenues avec l'automne.

Soirée  à papoter avec Geneviève. Bien que nous ayons eu deux fois l'occasion de se revoir en métropole depuis son départ de Charente-Maritime il y a un peu plus de 2 ans, nous avions bien sur mille choses à nous raconter.

Ce matin, après une bonne nuit réparatrice, le soleil est là, il fait 30°. Nous sommes allées au marché et j'ai retrouvé les étals cabossés, les odeurs d'épices, les fruits et les légumes qui ne nous sont pas familiers et que j'aime découvrir dans nos voyages. Il n'y avait pas de viande qui pendouillait, nous sommes quand même en France même si les normes sanitaires ne sont pas repectées autant qu'en métropole. 

Guyane
Guyane
Guyane
Le gombo est un petit légume appelé (cf Wikipédia) "lalo" à la Réunion et à Maurice et devinez ..... "Calou" en Guyane. Je gouterai ce soir.

Le gombo est un petit légume appelé (cf Wikipédia) "lalo" à la Réunion et à Maurice et devinez ..... "Calou" en Guyane. Je gouterai ce soir.

Vous écouterez l'ambiance, pour les odeurs la technologie n'est pas encore au point.

Ce midi, poulet boucané et salade de mangue, délicieux.

Guyane

Publié dans Guyane

Partager cet article

Repost0

C'est fini

Publié le par flo-et-calou

 

Et voilà, il faut encore écrire comme à chaque fois le même mot : c'est fini

La première semaine de ces vacances nous a un peu déconcertée par une météo capricieuse avec ses averses journalières. Nous ne savions pas trop ce qu'il nous fallait prévoir. Nous n'avons pas pu aller en montagne comme nous l'aurions voulu.

Et puis nous avons pris notre rythme mais ça n'a pas été aussi facile que d'habitude. Le tourisme est ici formaté par le modèle américain omniprésent. Tout ce qui est touristique est affiché en $ US. Dans le moindre petit bled, il y a des supermarkets et leur cuisine locale est souvent servie sur des comptoirs dans des barquettes en polystyrène.

Il a fallut dire et répété que nous étions en Jamaïque et nous nous payions en $ Jamaïcains.

Il est sur qu'ici la plupart des produits sont importés et les prix sont élevés. Mais quand on aborde le petit commerçant avec sa charrette dans un coin de rue, on trouve également des  la production locale à des prix raisonnables.

Il y a tant de touristes américains que les resorts pullulent le long des côtes et privatisent une grande partie du littoral.

Mais nous avons résisté quitte à se faire des petits pique niques dans les chambres d'hôtels. Nous n'avons pas une seule fois acheté de polystyrène !!

La nourriture tourne toujours autour du poulet dont la spécialité est le "jerk". Le poulet est mariné dans des épices et grillé au barbecue. Ca serait surement bon avec du bon poulet mais même ceux qui étaient acceptables étaient pour nous de moindre qualité. Tous les plats sont servis avec du "rice and beans", du riz avec des haricots rouges mais si Calou ne le trouvait pas mauvais, je lui trouvais un gout de plastique.

Notre langouste dans une petite cabane sur la plage reste un bon souvenir pour nos papilles.

Il y a par contre du très bon rhum ambré et leur sucre de canne, qu'il appelle "l'or de la Jamaïque" est très parfumé.

La population, nous la diviserons en 2 catégories. Dans les hôtels et sites touristiques, ils affichent souvent un sourire un peu commercial. Voir une nonchalance incroyable. Dans un resto, nous avons eu affaire à une serveuse (alors que nous n'étions que 2 couples dans la salle) qui trainait ses tongs avec une mine désagréable et pendant qu'elle attendait, elle se vautrait sur la table derrière nous et dormait. 

Dans la rue, ils sont adorables et très prévenants. A l'image du monsieur qui nous a aidé à trouver un taxi à Kingston, il y a aussi le jeune en moto qui a arrêté la circulation sur une avenue à 2 X 3 voies pour que Calou traverse après moi alors qu'il attendait pensant qu'il n'aurait pas le temps.

Quand on demande notre chemin, s'ils ne savent pas, ils prennent l'adresse et vont se renseigner ou téléphonent eux mêmes plutôt que de nous laisser sans solution.

 

 

 

Pêle mêle quelques curiosités. L'électricité est ici aussi .... à revoir !!

Les fils sont souvent envahis de touffes d'herbes qui forment des boules où on a l'impression que la végétation continue à pousser.

C'est fini
C'est fini C'est fini

 

Les filles dont l'embonpoint s'est aussi beaucoup américanisé portent souvent des tenues très moulantes et très voyantes, rien ne les arrête, même pas les bigoudis en pleine rue !

C'est fini

 

Comme les marchands de pneus, il y a des marchands de peinture partout. Ils adorent peindre et repeindre n'importe quoi dans des couleurs vives et les couches se superposent allègrement !

Ils peignent souvent sans ruban de masquage ni bâche de protection et les éclaboussures et coulures sont très grossières.

Tout comme le carrelage. Quand il en manque, ils font un mix avec des restes ce qui donne quelquefois de curieuses choses !

C'est fini

 

Nous avons adoré regarder ces rastas avancer leur petit bonhomme de chemin, le pétard fumant au bec ou celui prêt à fumer coincé sur l'oreille. Il dégage de leur regard une douceur et une foi qui nous a rappelé bien sur Mathias.

Et bien évidemment, nous avons  aimer en apprendre plus sur le dieu de ce pays.

C'est fini
C'est fini

 

Ah une dernière chose. J'ai attendu la fin pour vous le dire au cas où ???

Mais dans ce pays, il n'y a pas de tchak tchak....... WHAOUH !!!!!!!!

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

Soleil, soleil, soleil

Publié le par flo-et-calou

Soleil, soleil, soleil
Soleil, soleil, soleil

 

Avant dernière journée à Négril. Nous profitons de la plage et de cette eau transparente et des jardins de la résidence. Les nouvelles de la météo en France ne sont pas très réjouissantes.

Soleil, soleil, soleilSoleil, soleil, soleil
Soleil, soleil, soleilSoleil, soleil, soleil

 

Nous allons à la plage le matin et après 16 h. En début d'après midi, le soleil est trop chaud.

Nous avions prévu d'aller en ville faire quelques emplettes et faire laver la voiture qui en avait grand besoin après tous les trous boueux rencontrés sur les routes.

A notre arrivée ici, Calou avait trouvé une roue un peu dégonflée... elle est par terre, crevée !!

Malgré nos recherches, pas de cric dans la voiture. Nous avons trouvé un voisin qui est venu avec le sien et nous a aidé à changer la roue. 

Restait à trouver un garage pour réparer la roue crevée. C'est une cabane sur le trottoir qui s'en occupe. Et ça n'arrête pas. Nous avions remarqué dès le début qu'il y avait beaucoup de magasins ou d'échoppes du genre de celle ci un peu partout mais avec l'état des routes, c'est un job très rentable. 14 € la réparation, pour une fois le prix est raisonnable.

Soleil, soleil, soleil

 

Et nous rentrons après ce beau coucher de soleil.

Soleil, soleil, soleil

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

A la plage à Négril

Publié le par flo-et-calou

 

Nous avons profité de la plage dans notre petit coin tranquille. Nous traversons le jardin et 2 mn plus tard, on y est. 

Comme un peut partout, on se demande où sont les touristes. C'est la haute saison mais il nous est arrivés d'être seuls ou quasiment dans la plupart des hôtels. On ne connait pas la raison de cet état de fait. Il y a beaucoup de resorts chics où les touristes restent, vont à la plage privée de l'établissement et ne sortent qu'en car pour aller faire une attraction et retour. Est ce que les petits hôtels ont voulu essayer d'attirer une certaine clientèle un peu différente. On ne sait pas trop mais les prix sont élevés ( entre 50 et 90 euros pour ceux que nous avons trouvé) et je pense que c'est trop cher pour les simples voyageurs ou pas assez luxueux pour les autres.

Dans la résidence où nous sommes, il y a des jamaïcains dont il nous semble que c'est leur résidence et beaucoup d'appartements fermés qui doivent être des locations comme le notre.

 

Sur la plage, il y a plus de transats que de touristes  quelle que soit l'heure de la journée, pas la peine de se précipiter pour avoir une place ! et pas de bousculade dans l'eau non plus.

L'eau est ici incroyablement transparente. Même avec de l'eau jusqu'au cou, on voit nos pieds comme si nous étions au dehors.

A la plage à Négril
A la plage à NégrilA la plage à Négril

 

Le coin est vraiment calme, c'est très agréable de se balader dans les jardins ou le long de la côte.... jusqu'au coucher du soleil.

A la plage à Négril
A la plage à Négril

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

En route vers Négril

Publié le par flo-et-calou

En route vers Négril

 

Nous avons repris notre route vers l'ouest ce matin sous un beau soleil.

En chemin, nous avons découvert ce bord de mer avec ce bleu incroyablement ... bleu. La photo ne l'accentue pas, c'était vraiment la couleur.

Le pêcheur se préparait à partir. C'était magnifique.

En route vers Négril
En route vers NégrilEn route vers Négril

 

Nous sommes tombés sur cet arbre bien curieux. Je ne sais pas ce que c'est mais il avait un tronc très joli.

En route vers Négril
En route vers Négril

 

Nous avons rejoint Négril où nous finirons notre séjour. C'est le bout touristique de l'île. Nous sommes installés dans un studio, c'est  moins grand que où nous étions juste avant mais il y a tout ce qu'il faut. C'est une sorte de résidence avec des appartements. Il y a de jolis jardins, une piscine et la mer devant. Idéal pour bien se reposer avant notre retour.

En route vers Négril

Publié dans Jamaïque

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>