De Delhi a Varanasi

Publié le par flo-et-calou

DSC_0742.JPG

 

Nous voila arrives a Varanasi. L avion avait une heure de retard au depart, on aurait pu se lever plus tard mais qu importe, nous avons rencontre un couple de Belge et avons longuement discute de nos impressions respectives.

553 coups de klaxon ( Calou les a compter ! ) Oui, oui, c est le nombre exact de fois que le taxi a klaxonner entre l aeroport et l hotel. Nous n etions pa habitues au klaxon de notre vehicule, Satia ne klaxonnait jamais.

La circulation est ici un chaos encore plus indescriptible qu ailleurs.

Nous voyons le Gange depuis la terrasse et c est comme un large ruban ou le temps semble s etre arrete.

 

DSC_0747.JPG

 

Le chemin pour arriver a l hotel nous aun peu deconcerte, un dedale de ruelles d un metre cinquqnte de large, avec des echoppes de chaque cote. Nous avons finalement trouve le chemin en passant par les gaths (les escaliers qui descendent au Gange) et de la, il y a des escaliers qui remontent aux hotels. Notre hotel nous plais moyen aussi nous allons essayer d en trouver un autre demain.

 

DSC_0758.JPG

Publié dans Inde

Commenter cet article

Isa et Nath 16/11/2011 19:30


Coucou du Marais,
Pour vous faire sourire entre les lézards pour toi et les vaches pour Calou, je suis la première à vous lire et à guetter si un serpent ne se faufile pas dans les photos (ce qui n'a pas manqué)afin
que Nath ne fasse pas voler l'ordi !!!A chacun sa petite bête....
Merci pour ta réponse sur le bleu et sur une question que je n'ai pas eu à poser car tu as répondu avant à savoir cette"brume" qui rend la couleur un peu irréelle au Taj Mahal. En tous cas c'est
une pause bien agréable de vous voir et de vous suivre à travers toutes ces anecdotes.
En France on est tous à ce demander à quelle sauce nous serons mangés en 2012....par contre le temps est exceptionnellement doux (toujours 18/20°) et toujours pas d'eau dans notre étang. Record de
l'an dernier battu (si le Gange pouvait faire un petit détour!)
Bonne continuation et bisous de nous deux