Tuol Seng ou camp S 21

Publié le par flo-et-calou

Baptisé S 21 par les hommes de Pol Pot, cet ancien lycée devint d'avril 1975 à janvier 1979, la prison la plus terrifiante du Cambodge des Khmers rouges.

20 000 personnes y furent torturés, y compris des enfants, sous n'importe quel prétexte, valable ou inventé. Porter des lunettes signifiait être un intellectuel devenait un critère suffisant pour être exterminé.

Ce centre de détention était le plus secret d'un réseau de plus de 200 prisons à travers le pays. Les bâtiments sont restés dans l'état avec les salles de classes transformées en salle de torture ou cloisonnées par des murs de briques construits à la va vite pour créer de minuscules cellules.

Après plusieurs mois de torture; il ne fallait surtout pas que les prisonniers meurent sinon ils cessaient d'être un dossier, ils étaient emmenés à une quinzaine de kilomètres au sud de Phonm Penh, à Choeung Ek, pour y être exterminés et jetés dans des charniers.

Les arbres, frangipanes, cocotiers et d'autres étaient déjà là du temps du lycée. Ils sont magnifiques, comme un signe que la vie se doit d'être la plus forte.

Ce lieu de mémoire est bien sur emprunt d'une gravité et d'une émotion qu'il est difficile de raconter. 

Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21
Tuol  Seng ou camp S 21

Publié dans Cambodge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article